Les robots triment, les investisseurs encaissent