BNP Paribas s'empare de la fintech belge Gambit

La grande banque française prend le contrôle de la petite start-up belge spécialisée dans la gestion automatisée de l'épargne.

Belle rentrée des classes pour la start-up belge Gambit. BNP Paribas Asset Management, la filiale de gestion d'actifs du groupe BNP Paribas, annonce en effet avoir pris une participation majoritaire dans la petite société d'origine liégeoise spécialisée dans les solutions digitales pour le conseil en investissement. L'opération cadre avec l'objectif stratégique de BNP Paribas, "qui souhaite étendre sa gamme de solutions d'investissement innovantes", indique le groupe français, ne donnant toutefois aucune précision sur le montant de la transaction.

Geoffroy de Schrevel, CEO de Gambit, se dit quant à lui heureux d'avoir pu conclure ce partenariat stratégique avec le gestionnaire d'actifs. "Depuis la création de Gambit il y a dix ans, le rythme de notre croissance a été soutenu, grâce à notre capacité constante à proposer des solutions innovantes, et à la confiance témoignée par de nombreuses institutions financières européennes. Ce partenariat représente un moment important de notre histoire. Il nous apporte le soutien d'un groupe financier de premier plan et de nouvelles ressources afin de poursuivre notre développement. Nous pourrons accélérer la concrétisation de nos futurs projets, tout en conservant notre autonomie, notre gouvernance et notre culture", se réjouit Geoffroy de Schrevel.

Algorithmes sophistiqués

Spin-off de l'Université de Liège (HEC), Gambit s'est spécialisée dans l'édition de logiciels de services financiers et en particulier la conception d'outils numériques qui permettent de gérer ses économies de manière simple et innovante. Créée en 2007, Gambit développe des logiciels qui sont aujourd'hui utilisés par diverses institutions financières (banques, gestionnaires d'actifs et compagnies d'assurances) en Europe (Belgique, France, Luxembourg et Suisse). Employant une cinquantaine de personnes, elle compte notamment parmi ses clients la célèbre banque en ligne Keytrade, dont le service de gestion de portefeuille automatisée Keyprivate fait appel à ses algorithmes. Quant à sa solution grand public (Birdee), elle devrait être lancée dans les prochaines semaines.

Déclinaison belge

Tout en continuant à développer ce portefeuille de clients propres, Gambit "deviendra le partenaire privilégié de solutions de gestion robotisée pour les réseaux de banque de détail et de banque privée de BNP Paribas", indique encore le groupe. À n'en pas douter, la filiale belge de BNP Paribas, c'est-à-dire BNP Paribas Fortis (et ses marques alternatives, comme Hello bank! et Fintro), devrait donc elle aussi bénéficier du savoir-faire de Gambit, sachant que cette dernière connaît bien le marché belge et y a développé des solutions pour divers acteurs à la recherche d'une gestion de portefeuille basée sur ce que l'on appelle des robo-advisors (littéralement robots-conseillers). Les clients de la première banque du pays devraient donc à l'avenir pouvoir goûter aux joies de la gestion de portefeuille automatisée et gérer ainsi une partie de leurs placements à moindres frais grâce à des robots. Preuve une fois de plus que la digitalisation révolutionne tous les métiers de la banque, et pas seulement les paiements ou le crédit.

Source: Trends